Contre la solitude : le plaisir d'un simple coup de fil…

15 avril 2020

Le confinement que nous vivons actuellement met en exergue les difficultés liées à l’isolement. Pourtant, pour de nombreuses personnes âgées, la solitude, c’est toute l’année… Depuis 2007, l’association Au bout du fil leur apporte le plaisir simple d’une conversation amicale, le temps d’un coup de fil.

Bavarder au téléphone, avec des personnes âgées : ce concept simple et efficace, le Groupe AGRICA, en partenariat avec l’association Au bout du fil n’a pas attendu la crise sanitaire du Covid-19 pour le proposer à ses ressortissants retraités. Depuis 2007, les bénévoles de l’association appellent une fois par semaine des personnes âgées qui se sentent seules et qui souhaitent être contactées. 100 000 conversations sont ainsi offertes chaque année à des personnes souhaitant rompre leur solitude, le temps d’un appel de convivialité, réconfortant et chaleureux.

Le temps d’un appel, ne plus penser à la solitude

C’est à l’issue d’une autre crise sanitaire, celle de la canicule de 2003, et de la prise de conscience de l’isolement extrême de nombreuses personnes âgées, que l’idée est née, à l’initiative de Philippe Conerardy : puisque toutes ces personnes ont un téléphone qui ne sonne pratiquement jamais, que pourrait-on faire pour le faire sonner et rompre leur solitude, le temps d’une conversation ? Le concept de parole partagée solidaire vient alors de voir le jour. En 2007, l’idée, très simple, facilitée par les nouvelles technologies, se concrétise par la création de l’association Au bout du fil : des bénévoles contactent des personnes seules qui reçoivent peu de nouvelles de leur famille ou amis, qui n’osent pas appeler, ni déranger…

Quand le jour descend en hiver, c’est l’heure où les fantômes ressurgissent

« Quand le jour descend en hiver, c’est l’heure où les fantômes ressurgissent, explique ce retraité. Le temps que l’on passe alors au téléphone, on ne pense pas à la solitude, ni à pourquoi on est tout seul. Au téléphone, on peut exprimer du bonheur, de la douleur, des choses personnelles, tout ce qu’on veut puisqu’on ne se connaît pas, on ne connaît que nos prénoms. »

L’anonymat et la confidentialité des échanges sont en effet les deux principes fondateurs d’Au bout du fil, garantis par l’utilisation d’un centre d’appel qui gère automatiquement les mises en relation. Les bénévoles n’ont pas accès au numéro de téléphone de l’appelé, seulement à son prénom. Et réciproquement.

Une conversation en toute confiance

 Après une formation initiale par téléphone pour être guidés lors des premiers appels, les bénévoles bénéficient chaque trimestre d’un module de formation spécifique, à écouter ou à visionner, suivi par un groupe de discussion entre appelants en conférence téléphonique. Comme le rappelle cette bénévole, il s’agit avant tout d’instaurer un dialogue amical et serein, en toute confiance.
« Nous ne sommes pas des psychologues. C’est vraiment de la conversation, comme quand vous rencontrez quelqu’un en allant faire votre marché. Bien sûr, ça donne aussi parfois lieu à des échanges enrichissants, aussi bien pour les bénévoles que pour les personnes appelées. »

C’est vraiment de la conversation, comme quand vous rencontrez quelqu’un en allant faire votre marché

Le service est gratuit pour les bénéficiaires. Les coûts de fonctionnement de l’association sont assurés par un système de parrainage avec des institutions comme les conseils départementaux ou les caisses de retraite complémentaire. Le Groupe AGRICA est ainsi partenaire d’Au bout du fil depuis quelques années et prend en charge le coût des appels passés auprès de ses ressortissants retraités.

Pour en bénéficier, vous pouvez contacter l’action sociale du Groupe AGRICA par mail en précisant vos noms, prénoms, adresse postale et numéro de téléphone.

En savoir plus sur Au bout du fil

En partenariat avec AGRICA, l’association Au bout du fil propose également aux personnes qui ne peuvent pas se déplacer facilement des ateliers de prévention santé en ligne, par téléphone ou via leur ordinateur. Quatre thématiques sont proposées, chacune se déclinant en 6 ou 7 séances :

  • Mieux-être au quotidien
  • Mieux dormir au quotidien,
  • Mieux manger au quotidien
  •  Entraîner sa mémoire.

Pour en savoir plus