Séminaire relaxation-sophrologie pour salariés séniors : la parenthèse enchantée…

16 novembre 2020

La fin de carrière ? Pas si simple… En septembre dernier, AGRICA invitait un petit groupe de salariés de 55 ans et plus à tester un séminaire relaxation/sophrologie au Croisic. L’occasion, au-delà de leurs retours enthousiastes, de s’interroger sur une période particulièrement délicate à traverser, tant d’un point de vue professionnel que personnel.

C’est une première : en septembre dernier, le Groupe AGRICA invitait des salariés de 55 ans et plus à venir découvrir la relaxation et la sophrologie lors d’un séminaire au Croisic. L’objectif : comprendre les mécanismes et interactions du sommeil et du stress puis découvrir différentes techniques simples pour améliorer leur qualité de vie.


Fatigue et stress

Joëlle Louazel, secrétaire spécialisée à la chambre régionale d’agriculture de Rennes, s’est inscrite sans hésiter. « J’étais alors aidante auprès de mes deux parents, l'un ayant la DMLA et l'autre la maladie de Parkinson. Je me levais plusieurs fois par nuit, j’étais fatiguée, stressée, inquiète… Quand j’ai vu le programme, je me suis dit : j’en ai besoin, j’y vais ! »

De leur côté, Arlette Lemasson et Marylène Elliau ont été elles aussi tout de suite intéressées. Toutes deux comptables chez CERFRANCE où elles gèrent chacune un important portefeuille de clients, elles sont soumises régulièrement au stress de leur métier… et de leurs clients.  « Nous étions persuadées que nous allions repartir avec des choses utiles et intéressantes. Nous avons fait confiance à AGRICA. Et puis, quelques jours au Croisic, ça ne pouvait être que positif ! »

Un âge où tout s’enchevêtre

Direction la Loire-Atlantique et son air iodé pour ce programme expérimental animé par Stéphanie Levillain, formatrice professionnelle et sophrologue. Pendant quatre jours, elle va alterner apports théoriques et exercices pratiques afin que chacune – hasard des inscriptions, le groupe n’est composé que de femmes- puisse les reproduire ensuite chez elle et pratiquer de façon autonome. « Entre 50 et 65 ans, nos capacités d’adaptation, de concentration, de récupération se modifient. Nous sommes aussi face à de nouveaux questionnements et de nouveaux équilibres à trouver, tant professionnels que personnels, voire intimes, tout en étant confrontés à un monde du travail de plus en plus complexe, qui change de plus en plus vite. A cet âge-là, nous avons par ailleurs encore plein de choses à donner, à recevoir, à expérimenter. Pour bien traverser cette période, où tout s’enchevêtre, c’est important de partager cette expérience avec d’autres et de savoir qu’il existe des solutions pour rebondir et surtout, pour retrouver confiance en soi. »

Entre 50 et 65 ans, nous sommes face à de nouveaux questionnements.

Prendre du recul et arrêter de culpabiliser

Qu’en ont pensé les participantes ? Deux mois plus tard, le séminaire a-t-il eu des effets durables ? Marylène a vu ses problèmes de sommeil disparaître, même si le nouveau confinement les a un peu réactivés... Elle relit régulièrement le support remis pendant le stage et s’est inscrite à un cours de relaxation. Arlette, elle, reconnaît ne pas avoir vraiment mis d’actions concrètes en place mais elle ressent encore les bienfaits du séminaire, notamment dans sa capacité à repérer les moments où elle doit aller se coucher. « Quand, c’est l’heure, il faut y aller, j’y fais attention maintenant. »

Toutes deux ont aussi appris à prendre du recul, à être moins pressées et à moins culpabiliser, comme l’explique Marylène. « Le soir, après ma journée de travail, je n’ai plus honte de m’assoir dans le canapé pour souffler, sans me soucier de ce que mon conjoint va penser ! »

Quant à Joëlle, elle a apprécié de repartir avec des exercices pratiques, qu’elle essaie de refaire régulièrement, en particulier quand elle se sent stressée. Elle s’est d’ailleurs inscrite à un cours de yoga, qu’elle espère pouvoir suivre bientôt quand la situation sanitaire le permettra. Elle a tout particulièrement apprécié la dynamique du groupe : sympathique, bienveillant, à l’écoute, avec des questionnements assez proches malgré des situations personnelles très différentes.

Un temps de partage et de générosité

 « Un séminaire, c’est aussi un temps de partage, explique Stéphanie. Chaque groupe est une nouvelle page blanche à remplir et il y a souvent une vraie magie qui s’opère. Lors de ce séminaire au Croisic, je me suis laissé surprendre par la générosité et la transparence des participantes, leur capacité à jouer le jeu. C’était extraordinaire ! Avec tous ces bons ingrédients, mon rôle est d’arriver à faire un bon gâteau… »

La majorité des salariés de plus de 50 ans sont encore totalement investis dans leur travail

Si ce séminaire, encore expérimental, devait être développé, il pourrait s’avérer bénéfique pour les entreprises qui, comme le rappelait Stéphanie, ont tout à gagner à prendre soin de leurs salariés en fin de carrière. « La majorité des salariés de plus de 50 ans sont encore totalement investis dans leur travail, ils ont encore envie d’apprendre, d’évoluer, de mettre leurs compétences et leur expérience au service de l’entreprise. Prendre soin d’eux jusqu’à la retraite, c’est un exercice gagnant pour l’entreprise ! »

Parce que la santé de l’entreprise passe par la santé de ses salariés, AGRICA PRÉVOYANCE propose aux entreprises une large sélection de thématiques liées à la prévention, régulièrement enrichie et personnalisable pour s’adapter au mieux à leur demande :

  • sommeil
  • audition
  • alimentation et activités physiques
  • maladies cardiovasculaires
  • troubles musculosquelettiques
  • addiction avec ou sans produits
  • etc.

Chaque thématique peut être déployée isolément ou en association, par exemple : alimentation/activités physiques et maladies cardio-vasculaires, sommeil et stress, addictions et risques routiers, vue et audition, etc.

Pour en savoir plus sur les actions et les thématiques proposées : prevention.blf@groupagrica.com